Nombre total de pages vues

dimanche 31 décembre 2017

Blinis


Cela m'a pris tout d'un coup : J'avais envie de faire des blinis. J'en avais acheté à Noël et je me suis dit qu'il devait être facile de les faire soi-même. Dans beaucoup de recettes on utilise de la farine de sarrasin, mais je n'avais pas envie d'en acheter, car après j'ai encore un paquet de farine qui va rester dans le placard. Dans d'autres recettes il fallait de la farine avec levure incorporée. Qu'à cela ne tienne, on peut ajouter de la levure chimique à la farine. J'ai consulté alors mon livre de cuisine russe acheté à St.-Petersbourg où on utilise de la farine de blé, mais il fallait ajouter de la levure de boulanger. 
J'ai opté pour la solution la plus simple : farine + levure chimique et je ne suis pas mécontente du résultat, car j'en ai goûté un à la sortie de la poêle. Admirez le résultat, des blinis artisanaux de formes différentes ! Ce qui compte c'est la garniture !

Ingrédients :

165 g de farine de blé
5 gr de levure chimique
sel
1 oeuf
un peu d'huile
beurre
250 cl de lait

Préparation :

Mélanger la farine, le sel et la levure chimique
Ajouter un oeuf  et un peu d'huile et mélanger
Ajouter petit à petit le lait afin d'obtenir une pâte lisse, comme une pâte à crèpes, battre avec le fouet
Dans une poêle antiadhésive faire fondre une noix de beurre
Avec une petite louche déposer des petites quantités de pâte et laisser dorer la pâte

Quand des petits trous se forment à la surface vérifier la dorure et retourner les blinis pour les cuire de l'autre face

Cela ne prendra que quelques minutes, je n'ai pas chronométré

On peut les préparer d'avance et les réchauffer quelques minutes au four au moment de les servir

A Noël je les ai servis avec une cuillerée de crème épaisse avec dessus un morceau de saumon fumé (de préférence du saumon sauvage, il est bien meilleur) et une pluche d'aneth

ou bien avec de la crème épaisse, du caviar et une pluche d'aneth


Je vais chercher d'autres garnitures, car je commence à devenir addicte de blinis !

samedi 30 décembre 2017

Crème de courge à la badiane


Ingrédients :

1 courge butternut d'environ 1 kilo, épluchée sans graines et coupée en morceaux
4 badianes (anis étoilé)
1 càs de gingembre frais râpé
1 grand oignon émincé
2 càs de beurre
2 càs d'huile d'olive
1 càc de paprika doux
en option un peu de cayenne
1,5 l de bouillon de légume ou de poule
sel et poivre

Préparation :

Faire sauter les anis étoilés, le gingembre, l'oignon, une pincée de sel dans le beurre et l'huile dans un faitout sur feu moyen
Mélanger et cuire environ 10 minutes jusqu'à ce que l'oignon soit cuit
Ajouter le paprika et si vous aimez un peu plus relevé en option le poivre de cayenne
Ajouter les morceaux de butternut et les faire revenir avec les autres ingrédients
Ajouter ensuite le bouillon et porter à ébullition, puis réduire le feu et laisser cuire à moitié couvert environ 30 minutes jusqu'à ce que le butternut soit cuit
Enlever les anis étoilés et mixer la soupe pour obtenir un mélange lisse
Pour obtenir un meilleur résultat passer la soupe au tamis
Saler et poivrer
J'ai servi la soupe avec la crème aux lardons qui me restait de cette recette
Saupoudrer de cèpes en poudre et verser quelques gouttes d'huile de pépins de courge.

vendredi 29 décembre 2017

Chapon à la Clémentine et aux herbes aromatiques


Cette année j'ai prépare pour Noël un chapon et je me suis laissée inspirer partiellement par une recette de Jamie Oliver pour une dinde.
J'ai préparé le chapon et la farce la veille et le jour J je n'avais qu'à enfourner.
Pour la farce j'ai combiné plusieurs recettes et j'étais très satisfaite de résultat avec une touche italienne. La recette est ici.
Et pour l'incontournable gravy anglais je m'y étais prise déjà quelques jours avant avec les abats (cous et ailes) achetés à la foire au gras de Belpech en utilisant cette recette

Les ingrédients pour la sauce

Le jour J je l'ai décongelé et j'y ai ajouté au dernier moment un peu de jus du chapon dégraissé.

Le fait d'étaler la préparation sur plusieurs jours m'a permis de ne pas stresser le jour du repas, d'autant plus qu'il était prévu le 25 à midi. Pendant le temps que la volaille repose et une partie de la farce cuit au four on a largement le temps de prendre l'apéritif avec les invités et de servir les entrées.

Ingrédients :

1 chapon de 3 kg environ
125 g de beurre doux
laurier, thym, sauge, romarin
1 clémentine
sel et poivre
cèpes séchées en poudre
farce 

Préparation :


Coupez la clémentine en deux et placez-la, ainsi que le bouquet d’herbes, à l’intérieur du chapon
Utilisez environ 1/3 de la farce au porc et introduisez la par le cou, sans tasser, puis tirez sur la peau pour refermer et repliez-la sous la dinde 
Afin que l’air chaud circule correctement, veillez à ce qu’il ne soit pas trop serré.
Réchauffez le beurre dans vos mains avant de l’appliquer sur toute la surface du chapon, puis saupoudrez de sel, de poivre noir et de cèpes séchées en poudre
Poser quelques feuilles de sauge sur la poitrine
Le chapon avant la cuisson


Pour la cuisson le lendemain :

Si le repas a lieu à midi, il faudra se lever tôt, car il faut sortir le chapon 2 heures avant du frigidaire afin de le laisser reposer à température ambiante
Préchauffer le four à 180°
Mon chapon fermier du Gers pesait 3,300 grammes. D'après les instructions sur l'emballage il fallait 1 heure de cuisson par kilo.
Je l'ai cuit selon le schéma suivant et le résultat fut pour moi parfait
La première heure cuire à 180°
La deuxième heure couvrir le chapon d'une feuille d'aluminium et baisser la température à 170°
La troisième heure enlever l'aluminium et baisser la température à 150°

A la sortie du four couvrir le chapon de deux feuilles d'aluminium et d'un torchon propre pour le laisser reposer. On peut le laisser reposer ainsi 1 à 2 heures avant de le découper, il restera bien chaud.
Enfournez ensuite la partie de la farce réservée à cuire séparément.

Le temps de prendre tranquillement l'apéritif avec les convives !

Buon Natale !

jeudi 28 décembre 2017

Risotto au poulet

Ingrédients pour 6 personnes :

500 g de filet de poulet coupé en morceaux
30 ml d'huile de tournesol
1 oignon coupé en fines lamelles
2 gousses d'ail pressées
1 càc d'origan séché
250 g de riz arborio
1 càs de concentré de tomates
1 litre de bouillon de poule
un petit verre de vin blanc
sel et poivre
6 tomates mondées, vidées et coupées en cubes
10 olives noires 
persil ou basilic haché
50 g de parmesan râpé

Préparation :

Dans une grande poêle faire revenir l'oignon et l'ail dans l'huile sur feu moyen
Ajouter les morceaux de poulet et faire dorer
Ajouter l'origan et le riz et cuire quelques instants tout en mélangeant à la cuillère de bois jusqu'à ce que le riz devienne translucide
Ajouter le concentré de tomates
Avant toute coloration, ajoutez le bouillon, mais en 4 ou 5 fois et - c'est très important - attendez que la première quantité de bouillon soit absorbée avant d'ajouter la suivante. Vous devrez remuer régulièrement pour ne pas que le riz attache. 
Le riz doit absorber tout le bouillon, cela prendra environ 20 minutes
Ajouter les tomates, les olives et le persil ou basilic et laisser cuire encore 2 minutes
Saupoudrer de parmesan

Recette du livre Het Kip Kookboek

mercredi 27 décembre 2017

Farce à la Clémentine pour chapon, dinde ou poulet


Cette année j'ai préparé pour Noël un chapon (la recette ici) et selon les conseils de Jamie Oliver je n'ai pas introduit  toute la farce dans la cavité, juste 1/3 de la quantité du côté du cou, ce qui permet de bien laisser circuler la chaleur à l'intérieur de la bête. Le reste de la farce je l'ai préparé séparément dans un plat à gratin. Avec l'expérience des précédentes années j'ai choisi un plat pas trop grand que j'ai rempli jusqu'aux bords ce qui permet d'obtenir une couche de farce épaisse, pas trop compacte qui reste assez moelleuse. Si on utilise un plat trop grand la couche de farce est trop fine et elle dessèche facilement.

Les jours précédant Noël j'aime feuilleter mes livres de cuisine, regarder les recettes présentées à la télé et je me suis laissée inspirer par plusieurs recettes que j'ai combinées et je vous présente ma recette de farce avec une touche italienne.
La quantité d'ingrédients est prévue pour accompagner un chapon de 3,300 kg. Il suffit d'adapter la quantité au poids de votre volaille. On peut préparer la farce la veille et l'enfourner le jour J.

Ingrédients :

800 g de chair à saucisse de préférence pas trop fine
1 poireau finement haché
1 oignon finement haché
2 tranches de pain rassis
un peu de lait
zeste d'une clémentine râpé
une pincée de noix de muscade
quelques feuilles de sauge
3 tranches de lard fumé coupées en fines lamelles
une poignée de canneberges séchées
vin santo*
chapelure
quelques châtaignes cuites
1 bâton de cannelle

Préparation :

Faire griller les tranches de pain, couper ensuite en morceaux et laisser tremper dans un peu de lait
Tremper les canneberges dans le vin santo (un vin à dessert toscan)* et réchauffer quelques secondes au micro-ondes
La chair à saucisse est déjà salée et poivrée, donc pas besoin d'en rajouter
Dans un grand bol mélanger la chair à saucisse avec :


l'oignon, 
le poireau, 
le pain essoré, 
le zeste de clémentine râpé, 
la noix de muscade, 
quelques feuilles de sauge émincées, 
les lamelles de lard, 
les canneberges gonflées et essorées légèrement, 
et quelques châtaignes réduites en grosses miettes 

Je n'ai pas ajouté d'oeuf comme liant, car je ne voulais pas obtenir un mélange trop compact
En fonction de la consistance j'ai ajouté encore un peu de chapelure
Remplir un plat à gratin à ras bord (j'ai utilisé un plat ovale de 23 centimètres) avec 2/3 de la farce (l'autre tiers servira pour farcir la volaille)
Enfoncer quelques châtaignes coupées en deux dans la farce
Garnir avec une moitié de clémentine (utilisée pour le zeste), des feuilles de sauge et un bâton de cannelle (juste pour faire joli)
Verser un filet d'huile d'olive sur la préparation
La farce avant cuisson

Quand vous aurez sorti votre volaille du four et que vous l'aurez couverte de feuilles d'aluminium et d'un torchon propre pour la laisser reposer avant de la découper (elle restera bien chaude même après 1 heure de repos), vous pouvez cuire au four (déjà) préchauffé à 180° votre farce pendant environ 45 minutes.

J'ai été très satisfaite du résultat d'une consistance moelleuse, mais qui permettait de couper de belles tranches. S'il en reste vous pouvez le manger le lendemain froid ou légèrement réchauffé au four ou au micro-ondes.

*J'avais de la chance d'avoir du vin santo ramené d'Italie. En Toscane on vous sert souvent en dessert des cantuccini avec un petit verre de ce vin dans lequel on trempe ces gâteaux secs aux amandes. Vous pouvez le remplacer dans cette recette par un Rivesaltes ambré ou un Banyuls ambré.

mardi 26 décembre 2017

Mousse au chocolat de Lorraine Pascale



Ingrédients pour 8 tasses :

200 ml double cream*

150 g de chocolat noir (minimum 70%)
50 g de chocolat au lait
3 oeufs
3 càs de sucre
sucre glace
fraises, framboises, mûres...


* la double cream contient 40% de matières grasses et en France on n'en trouve pas. On peut mélanger de la crème fraîche avec un peu de mascarpone pour obtenir un taux de matières grasses plus élevé, mais dans cette recette je l'ai remplacée sans problème par la crème fraîche à 30%. 

Préparation :

Sortir les oeufs d'avance du frigo pour les laisser arriver à température ambiante
Chauffer la crème dans une casserole et quand elle est chaude sortir la casserole du feu et ajouter le chocolat coupé en morceaux et laisser fondre pendant environ 5 minutes sans mélanger
Pendant ce temps séparer les oeufs
Battre les blancs d’œufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux et forment des pics mous. Les pics se forment lorsqu’on retire les batteurs du mélange. Il s’agit de pics mous lorsque leurs sommets se replient doucement sur eux-mêmes. Lorraine Pascale appelle cela des Noddy's hat (en français le chapeau de Oui Oui, personnage de livres pour enfants) :

Ajouter 1 càs de sucre et continuer à battre jusqu’à ce que les pics deviennent luisants
Ajouter la deuxième càs de sucre
Continuer à battre le mélange en ajoutant la dernière cuillerée de sucre jusqu’à la formation de pics fermes et la dissolution complète du sucre. 

Quand le chocolat a fondu le mélanger avec la crème
Laisser refroidir un peu le mélange avant d'y ajouter les jaunes d'oeufs et bien mélanger
Ajouter ensuite une partie du mélange chocolat aux blancs d'oeufs et l'incorporer délicatement à l'aide d'une maryse
Ajouter portion par portion les blancs et mélanger délicatement jusqu'à obtention d'un mélange homogène et qu'il n'y ait plus de traces blanches

Vous pouvez servir cette mousse dans de jolis verres, mais moi j'ai choisi des petites tasses fleuries que j'ai héritées de la mère et si vous voulez suivre la tendance utilisez des tasses dépareillées
Ne prévoyez pas des portions trop grandes car une mousse à chocolat, même aérée, est quand-même assez copieuse

Mettre les mousses couvertes d'un film alimentaire au moins 2 heures au frigidaire pour qu'elles se raffermissent

Au moment de servir saupoudrer de sucre glace (ne le faites pas avant, le sucre fondrait) et décorer avec quelques fruits rouges de votre choix.

dimanche 24 décembre 2017

Courge butternut au gingembre, tomates et yaourt au citron vert de Yotam Ottolenghi

Encore une belle recette d'Ottolenghi qui vous réchauffera quand il fait froid.

Ingrédients :

1 courge butternut de 800 g environ, non épluchée, sans graines et coupées en deux dans le sens de la longueur, puis en tranches de 2,5 cm
45 ml d'huile d'olive 
500 g  grandes tomates roma coupées dans le sens de la longueur
3 cm de gingembre râpé
1 piment rouge, sans les graines et coupé finement
2 gousses d'ail écrasées
30 g de sucre vergeoise brune
sel et poivre
une poignée de noix de cajou

Pour le yaourt au citron vert 

120 g de yaourt à la grecque
1/4 càc de cardamon en poudre
le zeste d'un demi citron vert râpé
1,5 càs de jus de citron vert
5 g de feuilles de coriandre hachées grossièrement
10 g d'oignons frits croustillants (achetés dans le commerce)

Préparation :

Préchauffer le four à 240° ou 220° chaleur tournante
Mélanger les morceaux de butternut avec 2 càs d'huile d'olive, 2 càc de sel, et du poivre noir
Étaler les morceaux sur la plaque du four couverte d'une feuille de papier sulfurisé et cuire 35 à 40 minutes au four jusqu'à ce qu'ils soient dorés
Réserver
Réduire la température du four à 170° ou 150° chaleur tournante
Placer les demie tomates sur la plaque à four couverte de papier sulfurisé, côté peau en bas
Saler, asperger d'huile d'olive et cuire pendant 80 minutes jusqu'à ce qu'elles soient molles
Dans une poêle sans matière grasse faire dorer les noix de cajou
Mélanger dans un bol le gingembre, le piment, l'ail, le sucre, 1/4 de càc de sel et réduire en purée
Badigeonner les tomates de cette purée et remettre encore 40 minutes au four pour caraméliser les tomates, puis réserver 
Dans un bol mélanger tous les ingrédients pour le yaourt au citron vert
Saler et poivrer
Garder au frais au frigidaire
Présenter le butternut sur un grand plat et ranger les tomates entre
Napper par ci par là du yaourt au citron vert
Parsemer de coriandre, les noix de cajou et les oignons frits

vendredi 22 décembre 2017

Pommes de terre compotées aux pruneaux

Cette recette sort du livre "Cuisine Robuchon Sophie" qui m'a été offert encore une fois par une amie fidèle qui connaît ma passion pour la cuisine et les livres de cuisine. En plus elle choisit toujours des livres que je n'ai pas encore ... et qui correspondent à mes goûts. C'est un très beau livre qu'on a envie de feuilleter à la recherche d'une bonne recette. J'en ai déjà noté plusieurs sur ma to do list. Dans ce livre Sophie Dudemaine réinterprête des recettes du chef Joël Robuchon qui détient le plus important palmarès de l'histoire de l'art culinaire, avec 30 étoiles du Guide Michelin.

Les recettes dans ce livre sont tout à fait à la portée de tout le monde. Ma première recette préparée de ce livre est archi simple et pourtant très goûteuse.
Ingrédients pour 6 personnes :

1 kg de pommes de terre ratte ou charlotte
6 petits oignons botte
3 càs d'huile de tournesol
200 g d'allumettes de lardons fumés
15 pruneaux dénoyautés
1 càs bombée de farine
15 cl de vin blanc
50 cl de bouillon de volaille (50 cl d'eau bouillante + 2 cubes de volaille)
1 gousse d'ail
1 pincée de sucre
1 pincée de cannelle
1/2 botte de persil
sel et poivre

Préparation :

Lavez les pommes de terre et essuyez-les
Pelez les oignons en gardant un peu de tige
Dans une sauteuse, faites revenir les lardons, les petits oignons et les pruneaux dans l'huile pendant 6 minutes à feu moyen
Saupoudrez de farine et mélangez pendant 1 minute en remuant constamment avec une cuillère en bois
Versez le vin blanc et le bouillon
Hachez l'ail
Ajoutez les pommes de terre, l'ail, le sucre et la cannelle
Couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 20 minutes
Ciselez le persil
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire
Saupoudrez de persil et servez aussitôt

mercredi 20 décembre 2017

Marché de la Place de Belgique à Perpignan

Depuis quelques années un petit marché alimentaire s'est installé à la Place de Belgique à Perpignan pas loin de la gare. On se croirait dans un village au milieu de la ville. J'y suis allée 2 fois : Il y a un an quelques jours avant Noël et puis au mois de mai dernier (2017). Ce marché a lieu tous les jeudi matins. Les commerçants sont très dynamiques et organisent ensemble des animations. 
Et j'ai bien sûr été attirée par le stand de Claudio et Matilde avec leurs produits italiens. Nous avons discuté un peu en italien et je lui ai acheté un cotechino qu'on mange en Italie le premier janvier, car cela porte bonheur.

J'achète un cotechino


Je vous envoie ma recette de cotechino  aux lentilles préparée le premier janvier 2013 ici

Sur ce marché on trouve du miel, de l'huile d'olive, du poisson, des épices, des légumes, de la charcuterie, de la viande, du pain et bien plus encore.







Maxence vend du vin au marché
Ce 22 décembre j'ai fait connaissance avec Maxence qui vend d'excellents vins et j'ai bien sûr acheté quelques bouteilles pour accompagner les repas de fête. Et voilà qu'il m'apprend qu'il organise chez lui à la maison 2 fois par mois des soirées "dégustation" mais qui en fait sont des menus complets arrosés avec les vins qu'il a sélectionnés. Le concept m'a plu tout de suite et je me suis rendue à une de ces soirées. Vous pouvez lire mon article ici.


A la fin du marché les commerçants avaient organisé un apéritif avec leurs produits qu'ils ont offert gratuitement aux clients.
Et voici quelques images du marché au mois de mai :






Et au mois de mai encore un apéritif offert par les commerçants ! Un marché très sympathique à découvrir sans faute à Perpignan.

lundi 18 décembre 2017

Soupe à la graisse de Noël





En passant par le rayon fromagerie de Carrefour j'ai découvert un fromage dont je n'avais jamais entendu parler : "la graisse de Noël". Comme je suis toujours curieuse et que j'aime découvrir les produits que je ne connais pas, j'en ai acheté un morceau. Arrivée à la maison j'ai fait des recherches sur internet et j'ai appris que selon la tradition paysanne du Cantal, la graisse de Noël est fabriquée avec du lait très gras du début d’automne, l’herbe étant « grasse » du fait des pluies. La coutume voulait qu’il soit consommé en soupe au retour de la messe de Noël…
J'ai fouillé pas mal de sites et partout j'ai trouvé exactement la même recette de cette soupe que je vous présente donc aujourd'hui. Il s'agit d'une soupe aux oignons, fromage et pain. Elle m'a rappelé ma première soupe à l'oignon que j'ai dégustée aux Halles de Paris, dont je garde d'excellents souvenirs. Avec mon amie on était descendu voir des amis à Paris qui nous ont fait découvrir les Halles, disparues depuis. Au milieu de la nuit nous avions dégusté cette spécialité des Halles, je ne me rappelle pas du nom du restaurant, ou plutôt brasserie qui était fréquentée surtout par des camionneurs. J'avais adoré cette ambiance de la nuit et cette délicieuse soupe et par la suite je l'ai régulièrement préparée à la maison.

La soupe à la graisse de Noël y ressemble, mais n'est pas préparée pareil. Peut-être pas une recette très sophistiquée pour un repas de Noël, mais néanmoins très goûteuse. J'aime beaucoup les plats du terroir.

Ingrédients pour 6 personnes :


4 tranches fines de pain dur de campagne
1,5 l de bouillon de volaille
250 g de graisse de noël
2 beaux oignons
30 g de beurre
sel et poivre noir


Préparation :


Râpez grossièrement le fromage ou émiettez-le finement.
Pelez et émincez les oignons.
Faites fondre le beurre dans une grande casserole à fond épais, à feu modéré.
Ajoutez les oignons émincés et remuez avec une spatule en bois pour les faire cuire doucement sans qu'ils colorent.
Quand ils sont bien ramollis et très légèrement blonds, ajoutez le bouillon et portez à ébullition.
Baissez le feu et laissez frémir pendant une dizaine de minutes.
Pendant ce temps dans votre soupière, alterner les couches de pain et de fromage râpé ou émietté, saler, poivrer (généreusement pour moi). 
Verser ensuite tout doucement le bouillon sur les tranches de pain et de fromage, en le laissant bien imbiber et pénétrer progressivement jusqu'au fond de la soupière. 
Couvrir et laisser reposer une dizaine de minutes avant de servir.

Il m'en restait pour le lendemain et j'ai passé la soupe quelques instants sous le gril.


dimanche 17 décembre 2017

Rougail saucisse

C'est un des plats classiques réunionnais. Il est préparé avec du rougail (mélange de tomates, gingembre pilé, oignons émincés et piment) et traditionnellement servi avec du riz.

Ingrédients pour 6 personnes :

4 tomates
6 saucisses fumées
4 oignons
6 gousses d'ail
1  piment oiseau
thym
1 càc de curcuma
gingembre
huile d'olive
sel et poivre

Préparation :

Piquez les saucisses et mettez les dans l'eau frémissante pendant 10 minutes
Réserver les saucisse et videz la marmite sans la laver pour conserver les saveurs qui l'ont imprégnée
Faites-y chauffer de l'huile d'olive
Faites revenir les oignons émincés et l'ail écrasé sans trop les colorer
Coupez les saucisses en tronçons de 1,5 cm, puis faites-les revenir avec les oignons
Au bout de 5 minutes, ajoutez les tomates coupées en petits morceaux avec le thym, le gingembre pilé, le curcuma et le piment en morceaux
Saler et poivrer
Mélangez le tout et laissez mijoter 15 à 20 minutes sur feu doux en ôtant le couvercle de temps en temps pour évacuer l'eau.
Servir avec du riz

Recette du magazine Régal janvier 2016

samedi 16 décembre 2017

Cappuccino de champignons


Ingrédients pour environ 10 verrines :

Le velouté de champignons :

300 g de champignons de paris frais
1 blanc de poireau
1 oignon
1/2 L d’eau
10 cl de lait entier
beurre
Sel et poivre

La mousse de lard :

20 cl de crème liquide
60 g de lard(ons) fumé(s)
poivre

Le dressage :

Quelques cèpes séchées

Préparation :

La mousse de lard

Dans une casserole, on fait très légèrement revenir les lardons avant d’ajouter la crème liquide et de porter à ébullition. On réserve au frais
Quand la crème est froide et que le lard a bien infusé, on tamise pour ne récupérer que le liquide et on poivre.

Le velouté de champignons

On commence par éplucher et tailler grossièrement l'oignon. On fait de même avec le poireau.
Dans une casserole, on fait fondre une noix de beurre et on fait revenir le blanc de poireau et l'oignon. On ajoute les champignons que l’on fait aussi revenir. On ajoute alors l’eau et on fait cuire à feu doux 15/20 minutes. Quand les champignons sont cuits, on mixe à l'aide du mixeur plongeant et on ajoute le lait. On réserve.

Le dressage 

A l’aide du robot-coupe, on réduit en poudre les cèpes séchés. Parallèlement, on émulsionne la mousse de lard refroidie. (J'ai utilisé le siphon)
Dans les verrines, on répartit équitablement le velouté de champignons que l’on coiffe d’un peu de mousse au lard. On saupoudre d’un peu de cèpes séchées en poudre.

Recette trouvée sur le blog : http://www.letabliergourmet.fr